Commandez par SMS au 06.21.37.47.43

Share Button

J’aurais tellement aimé écrire ce post en italien ! Mais mes mots auraient été trop pauvres et certainement trop petits pour décrire cet homme amoureux des belles tablées, de la bonne nourriture (et pas seulement l’italienne…), des ballades en forêts pour trouver le champignon rare, des lectures, de la musique et du partage.

Ce mercredi, ce Milanais nous fait l’honneur de nous façonner une focaccia, sa madeleine de Proust à lui. Enfant, sur la route des vacances qui menait toute sa famille à San Remo, il s’arrêtait dans un petit village près de Gênes et achetait dans une boulangerie une focaccia parsemée de romarin au goût exceptionnel… Il avoue même en avoir toujours le goût délicat dans la bouche… Un peu plus grand, il s’arrêtait sur la route de l’école pour acheter un morceau de ce pain et une tranche de jambon qu’il dévorait à la récréation de 10h. Et vers 16- 17 ans c’est à 11h qu’il la dégustait accompagnée d’un verre de vin entouré de copains de vacances… Et aujourd’hui, la focaccia se retrouve à la maison d’à côté pour notre petit plat du mercredi… Une preuve, s’il en faut, que ce pain ne l’a jamais quitté !

Et immense chance pour ses amis, la focaccia ne fut pas la seule à traverser les années et les frontières ! Etre invité à la table des Mantovani c’est ressortir la mine rieuse, le palais surpris et satisfait, le coeur empli de chaleur et l’envie pressée de mettre la main à la pâte, d’enfiler son tablier pour tenter d’imiter tous ces mots d’amour qui ont été posés sur la table. Et comme cet homme a quelques centaines de recettes (dont plusieurs aux champignons : sa passion !), il y a fort à parier que jamais nous ne mangerons le même plat, exception faite de sa focaccia !

En homme partageur, il nous livre une recette simple pour s’essayer à la réalisation de la focaccia… Mais bon, avouons-le simplement, nous doutons fort qu’elle ressemble à celle qui vous sera servie mercredi prochain

 

Ingrédients : 

250 de farine

15 dl d’eau

4 cuillères à café de sel

3 cuillères à soupe d’huile

1 sachet (6 g) de levure du boulanger

1 pincée de sucre

Diluer la levure dans un peu d’eau tiède. Mettre dans un récipient la farine, le sel, l’huile d’olive, l’eau. Ajouter le mélange levure. Pétrir 10 minutes (si le mélange est trop liquide ajouter un peu de farine)

Mettre du papier sulfurisé dans un moule et y étaler la pâte. Couvrir et placer hors des courants d’air (four froid par exemple). Attendre que le volume de la pâte ait doublé (de 60 à 90 min). Former des alvéoles avec les doigts y placer quelques grains de gros sel. Asperger d’huile d’olive et d’origan ou de romarin. Mettre au four déjà chauffé à 180/200° (th. 5/6) faire cuire pendant 20/25 min.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire